La Chanson du Jour : Bear 

Publié par le 26 octobre 2009

The Antlers - The HospiceDécouverte lors du concert de The Antlers en début de semaine dernière, cette chanson me poursuit depuis. Elle s’est incrustée profondément dans ma tête, cette petite ritournelle aux accents dramatiques, l’histoire de ce couple qui lutte contre le cancer, combat perdu d’avance contre une maladie apparue trop tôt, trop vite… Hospice, dont est tiré Bear, est un étrange et magnifique concept album sur l’expérience douloureuse de Peter Silberman, leader du groupe, face à la maladie incurable d’un proche. Ce récit, porté par la très belle voix de Silberman, est bouleversant d’émotion. On y retrouve des intonations que l’on aurait pu prêter en d’autres temps à Jeff Buckley, et ce timbre quasi lyrique sert à merveille l’intensité des paroles. Si la beauté d’un morceau se mesure à l’émotion qu’il provoque, alors Bear est très certainement un chef d’oeuvre…

Vous avez aimé ?

Pour en entendre plus sur ce très bel album qu’est The Hospice, rendez-vous sur le myspace du groupe.
Et si comme moi vous êtes conquis par la musique de The Antlers retrouvez-les en concert à Paris pour une date au Nouveau Casino le 24 novembre prochain. J’y serai bien sûr.

Tags :

VOS COMMENTAIRES
LILI
LE 26/10/2009 À 11H38

Je me connecte et me dis tiens « Écoutons voir la chanson du jour » d’A l’écoute… Je tends d’abord une oreille peu attentive mais la délicatesse des sonorités m’interpelle… et cette voix qui murmure quelque chose… Je monte le son, remets la chanson au début et j’écoute avec toute mon attention. Me voilà absorbée… Je sens comme un battement de coeur qui s’accélère et une larme se pointe au bord de l’oeil sans couler…Ce morceau est d’une justesse incroyable dans les sonorités et dans les mots. Cette phrase  » we’re teriffied of one another and terrified of what that means » … C’en est troublant. Vite vite , un petit tour sur leur myspace, et vite vite un tour chez un bon disquaire…

BEB
LE 26/10/2009 À 13H06

C’est à peu près l’effet que ça me fait à chaque fois que je l’écoute. Et il existe à la fin de l’album une version acoustique de ce titre (Epilogue) avec des paroles encore plus déchirante. Assurément l’un des albums de l’année…