Ah la bonne surprise et la bonne soirée que j’ai passé à découvrir cet album. Ce groupe, je l’avais croisé la première fois grâce à la Blogothèque. Et il m’avait marqué, pas forcément pour l’excellence de leur musique, mais parce que la vidéo était extra. Et même si ça n’est pas le sujet, je ne résiste pas à vous la recaser là, juste comme ça, pour le plaisir ! C’est trop de bonheur que de regarder ces gamins qui dansent…

Du coup, j’avais rangé le nom quelque part dans le coin de ma tête. Et voilà que le groupe sort prochainement un nouvel opus. Alors, cette fois, je ne vais pas le louper. Et je fonce pour essayer d’en écouter d’avantage que les deux petits singles déjà généreusement offert par le groupe.


Avec Mines, je découvre vraiment Menomena et toute la richesse du groupe. On en entend des tas de choses : des instruments en tout genre, des arrangements richissimes mais d’une simplicité désarmante. On entend tout. Je veux dire par là que si les arrangements sont si bien c’est qu’ils ne sont pas compliqués, chaque chose à sa place et en son temps. Et pourtant, il se dégage une intensité que je trouve rarement finalement chez d’autres groupes.

Je ne sais pas trop pourquoi mais ils ont un petit quelque chose qui me fait penser à Yeasayer, du coté du tribal (ou quelque chose comme ça), un peu comme le titre Five Little Room, TV On The Radio, pour le chant et l’intro basse sur le titre TAOS, ou encore Grizzly Bear avec INTIL. Enfin, ça m’évoque tellement de choses et de groupes (Bloc Party aussi, parfois) réunis que j’apprécie. Et je dois dire que je suis conquis quand j’écoute encore Lunchmeat, Killemall, Tithe ! Que des noms improbables que ces titres…

L’album du trio de Portland n’est pas loin d’être un sans faute, avec son style, son identité propre malgré toutes les références citées au dessus. Vous en connaissez beaucoup, vous, des groupes au saxo basse (comme ça, y’a que Morphine qui me revient, à l’époque…) ? Et ça tourne, ça tourne, ça tourne dans mon lecteur !

Le site officiel, menomena.com, renvoit directement sur le player de NPR pour écouter en intégralité l’album. Je vous le conseille, évidemment (et c’est un pléonasme !)

Mais vous pouvez aussi passer par le myspace du groupe, si vous préférez…

Sortie officiel le 27 juillet : tous dans les bacs !

 

Tags :

VOS COMMENTAIRES
GREGG
LE 23/07/2010 À 12H26

Comment, pas un mot sur Ramona Falls et Lackthereof ?

MAGIC
LE 23/07/2010 À 13H56

Oui, c’est vrai, j’aurai pu aussi citer ces groupes dont les membres sont communs. Mais j’ai écrit l’article à l’instinct sans aller fouiller… Et je me suis aperçu de la parenté après coup. Merci de le rappeler ! Bien vu ;o)