CMJ10 – Day 2 – 20/10/10 

Publié par le 19 novembre 2010

Ce soir, nous n’avons pas réussi à obtenir des places pour la soirée que nous souhaitions. Alors, nous avons décidé de rejoindre un showcase organisé par un blog que nous apprécions particulièrement. C’est donc avec Stereogum que nous allons à la découverte des nouveautés américaines.

Notre concert commence avec le groupe de shoegaze ambiant Lower Dens (comprenez une voix lancinante et des guitares saturées et criardes…). Pas trop de paroles pour la chanteuse pas très bavarde non plus. Ça lui laisse le temps d’ajouter quelques boucles ! Mais les lignes de basses portent bien les morceaux. Et c’est parfois tellement bruitiste que s’en est amusant de voir disparaitre les 2 guitaristes pour maitriser leur effets. Mais le ton est donné : ce soir, c’est sombre et bruyant.

Pour cette soirée, le blog a tout prévu puisque la salle (la Santos Party House) est sur 2 niveaux. Autant vous dire que tout s’enchaine très vite. Une demie heure passée et quelques marches plus bas, nous voilà à écouter Houses. On connait déjà un peu la musique de ces natifs de Chicago dont a découvert il y a quelques semaines le très bon single Soak It Up. Le groupe nous apprend qu’il s’agit là de leur tout premier concert ! Et le charmant duo, couple à la vie et sur la scène, s’en sort plutôt très bien. Les samples électro sont drôlement bien ficelés. Ça se dandine pas mal tout autour. Megan pose des nappes de « hohohoooo » tandis que Dexter bidouille habilement son Mac et pose la voix de lead. Le tout donne une électro cool, mais pas trop, juste ce qu’il faut pour bouger à grands coups de couches superposées et de beat ajustés. Et comme pour ajouter un peu de charme, des sourires de « first show », un peu génés, un peu timides, posés ça et là. Bon, y’a plus qu’à choper l’album pour vous en reparler ! (coté son, c’était l’exception coooooool de la soirée…)

Le myspace de Houses http://www.myspace.com/sunhaus

Pour nos lecteurs de la newsletter ou du flux rss, rendez-vous sur le site pour profiter du diaporama.


À l’etage, c’est déjà reparti avec Tamaryn. Une batterie et une basse pour tenir le morceau, une guitare sicelée et une voix grave de diva chargée de reverb… L’atmosphère est sombre, on distingue à peine le groupe tout juste éclairé par les images psychés projetées dans leur dos.

MINKS assure le relais à l’étage inférieur. Un chanteur guitariste, une barbie chanteuse et une autre fille au clavier, un second guitariste, la basse et la batterie : ça en fait du monde pour la petite scène de la cave ! Coté musique, les MINKS balancent un gros rock aux guitares plutôt rageuses qui couvrent juste comme il faut les 2 voix dont les lignes mélodiques me rappellent quelque chose proche de Dinosaur Jr, en moins brouillé.

Pour le reste de la soirée, nous avons craqués et nous ne sommes pas restés, trop fatigués par l’exploration du jour et peu convaincu par le son du soir.

Tags :

VOS COMMENTAIRES
Les commentaires sont fermés pour ce billet