WU LYF @ Point FMR – 29/06/11 

Publié par le 30 juin 2011

Là où meurt le buzz naît le groupe

Ce soir, le phénomène WU LYF était en concert au Point FMR.
Complet dès le premier jour de mise en vente des places, la date d’aujourd’hui  a été précédée d’un concert surprise hier soir à la Mécanique Ondulatoire. Opération marketing intelligemment menée ou simple envie de faire profiter les orphelins du Point Ephémère d’une nouvelle chance de les voir sur scène, difficile à dire tant les Anglais ont su durant ces 2 dernières années soigné leur image de groupe en marge du système tout en faisant en même temps habilement monter la sauce…

Toujours est-il que ce soir, j’attends le quatuor de pied ferme. Sera-t-il aussi sulfureux et provocateur en live qu’Odd Future, autre phénomène du premier semestre 2011 ? WU LYF partage déjà avec le collectif de la Côté Ouest le fait d’avoir un acronyme pour patronyme, la jeunesse de ses membres et une totale maîtrise de l’outil internet… Mais là s’arrête la comparaison. En effet, pas de comportement outrageux sur scène pour les Mancuniens, pas de revendication nihiliste ou suicidaire, pas le moindre slam au-dessus des têtes du premiers rangs, tout au plus quelques torses dévêtus pour le plus grand plaisir de la gente féminine.

Et c’est bien là le principal enseignement de la soirée : il n’y aura pendant l’heure que durera le concert aucune réelle surprise… Le groupe se contente (non sans talent d’ailleurs) d’enchaîner les titres de leur premier album en remerciant sagement le public de ses applaudissements. Les interprétations live sont très proches des versions studio, ce qui n’est pas foncièrement étonnant puisque Go Tell Fire To The Mountain a pour particularité ce son brute qui sied parfaitement à la scène.

Après un début un peu poussif (les garçons ne sont pas aidés par une voix absente sur le premier morceau), l’ambiance monte petit à petit pour finir dans un bel enthousiasme et une belle communion avec le public. Il faut bien dire que si le tout fonctionne aussi bien, c’est avant tout grâce aux fans qui éructent presque autant que le chanteur. Mini-pogo et paroles connues par coeur, il n’en faut pas plus pour faire grimper le thermomètre du Point FMR. Le concert se termine sur un unique rappel qui laisse clairement la fosse sur sa faim. On en aurait bien repris de ces jeunes lucifériens !

Alors, WU LYF, grand groupe en devenir ou buzz éphémère surcoté ?  Difficile à dire après cette petite heure de concert. Mais ce qui est sûr, c’est qu’au-delà du mystère (un peu trop) savamment entretenu par ces jeunes Anglais, il n’en reste pas moins que WU LYF est bon groupe de scène proposant une musique intéressante si l’on dépasse le côté un peu braillard du chant.

Un petit mot rapide sur les Français de Apes & Horses qui ont assez brillamment assuré la première partie avec une dreampop étonnamment efficace sur scène. A découvrir sur le myspace du groupe.

——

Crédit photo : ©2011 B. Barnéoud

 

Tags :

VOS COMMENTAIRES
Les commentaires sont fermés pour ce billet