L’interview

C’est un Jamie Stewart avenant qui vient parler d’Always, le nouvel album de Xiu Xiu. Xiu Xiu est l’un des groupes les plus prolifiques de toute la scène indie émergée depuis 2001-2002, avec pas moins de 8 albums au compteur. Avec également comme constante de changer régulièrement de line-up, si bien qu’il ne reste du groupe d’origine que le soldat Stewart. « Nous avons beaucoup évolué, évidemment c’est compliqué de devoir changer d’habitude dans la façon dont on joue ensemble, mais c’est aussi ce qui nous a permis de nous enrichir et d’explorer de nouveaux horizons musicaux. »

Xiu Xiu est quand même l’un des rares groupes actuels à susciter des avis bien tranchés, a fortiori en ayant développé un univers poisseux, où la violence le dispute au sexe, une sorte de Métal Hurlant mis en musique.
« Chacun est libre d’interpréter nos paroles, mais nous n’avons pas de vraie théorie sur le monde. Bien sûr, le monde d’aujourd’hui est difficile, la vie politique et nos vies personnelles sont compliquées. C’est juste ce que j’ai envie d’exprimer aujourd’hui. Nous essayons d’être nous-mêmes sur chaque disque, de nous trouver naturellement. » Rien à voir alors avec l’image de poète torturé et cynique qu’il donne de lui dans ses précédents enregistrements ? « C’est juste mon mode d’expression, je ne suis pas non plus comme cela au quotidien. »

Alors ce nouvel album, justement, que représente-t-il dans la carrière du groupe ?
« Déjà, nous avons changé de label ce qui nous a permis d’avoir les coudées franches pour travailler. Quant au line-up, il a encore un peu évolué. Evidemment, cet album ne sonne pas de la même façon que son prédécesseur, Dear God I Hate Myself, qui était plutôt pop. Always représente bien sûr ce que nous sommes aujourd’hui après 10 ans d’existence, aux influences des débuts (punk/proto-punk des années 70/80) nous avons notamment ajouté pas mal d’électro et de synth-pop. 10 ans, c’est souvent le bon moment pour regarder en arrière et faire le constat de tout le chemin qui a été parcouru. Mais nous ne l’avons pas conçu comme un bilan ou la fin de quelque chose, plutôt comme un nouveau tournant que nous prenons. Sur Always, nous avons à la fois des titres sombres (Black Drum Machine, Factory Girl, I Love Abortion) et des titres plus pop (Hi, Beauty Towne, Honey Suckle) tout en restant fidèle à notre sens rythmique, cela représente bien les deux directions musicales que nous avons envie d’explorer actuellement. »

Un petit mot quand même à propos d’une personne très importante pour Xiu Xiu : Greg Saunier, de Deerhoof, qui les produit depuis l’album The Air Force (2006). « C’est quelqu’un d’extraordinaire qui nous a énormément apporté dans la construction de nos compositions et de notre son. Je sais que je peux lui faire entièrement confiance car il n’hésite jamais à pointer du doigt ce qui ne va pas et à nous dire la vérité. Il a une opinion bien tranchée et c’est comme cela que nous pouvons progresser. »

Le concert

Le live parisien au Point FMR du soir-même aura finalement été plutôt court pour un groupe qui compte 8 albums studio au compteur et 10 ans d’existence. A l’occasion des 10 ans de carrière de Xiu Xiu, le groupe le plus inclassable du moment, Jamie Stewart et ses comparses s’offrent une petite tournée made in France pour tester la réactivité des fans d’ici. Attaquant pied au plancher, les Xiu Xiu font le pont entre leurs différents albums, et chacun aura su y trouver son bonheur. Hi, le single du nouvel album Always, donne le ton avec son ambiance poisseuse et électrisante. Digne héritier des chanteurs emblématiques des années proto-punk/new wave comme Adam Ant, Jamie Stewart sait jouer de sa voix constamment sur la brèche pour alterner entre les passages synth-pop (Beauty Towne, Chocolate Makes You Happy…) et les plages carrément sombres qui ont fait la renommée de Xiu Xiu (Black Drum Machine, This Too Shall Pass Away…). Sortant de son chapeau une reprise de Joy Division dans les premiers titres joués, Xiu Xiu semble avoir trouvé un bel équilibre dans ses champs musicaux. Dommage que le public parisien fût aussi attentiste, et Jamie Stewart un peu trop sur sa réserve, Xiu Xiu est un vrai soleil noir de la pop et reste fascinant 10 ans après ses débuts.

PO

——

Si vous aussi vous voulez nous faire partager vos concerts et nous faire découvrir votre groupe préféré, envoyez-nous votre article à equipe@alecoute.net.

 

Tags :

VOS COMMENTAIRES
Les commentaires sont fermés pour ce billet