Owen Pallett et Andrew Birds ont fait pas mal d’émules ces dernières années. Le principe ? Prenez un artiste de formation classique jouant d’un instrument à corde, type violon ou violoncelle, donnez-lui des pédales permettant d’enregistrer des boucles instrumentales, assurez-vous qu’il ait une jolie voix et faîtes-lui composer des morceaux de musique actuelle (comme on dit). Vous obtenez alors le plus souvent des albums pop à la solide base mélodique et aux qualités de composition certaines.

Récemment on avait pu admirer sur scène une brillante déclinaison Pop & Soul de ce concept en la personne de Marques Toliver.Laissez-moi vous présenter un nouvel héritier de cette rencontre réussie entre classicisme instrumentale et expérimentation pop : Kishi Bashi.

Le jeune homme n’est pas tout à fait un inconnu : il a accompagné pas mal de noms connus comme Regina Spektor ou Sondre Lerche, avant de rejoindre les doux-dingues d’of Montreal. Mais c’est en solo qu’on le retrouve avec un premier album extrêmement réussi. L’un des sommets de ce 151a (c’est le nom de ce premier opus) est le majestueux I Am The Antichrist To You. Je vous propose de découvrir ce titre (et son très beau clip d’animation) en attendant de vous reparler plus longuement de l’album…

Kishi Bashi – I Am The Antichrist To You (vidéo)

Vous avez aimé ?

Rendez-vous sur la fan page du monsieur pour suivre son actualité et sur son bandcamp pour écouter 151a.

Tags :

VOS COMMENTAIRES
Les commentaires sont fermés pour ce billet