En vrac – épisode 77 

Publié par le 10 novembre 2012

Sufjan Stevens – Mr. Frosty Man

On commence cet En Vrac, 77e du nom, par notre très cher Sufjan qui n’avait plus si bonne presse sous ma plume depuis quelques temps déjà… L’ex-petit prince de la folk repointe le bout de son banjo avec un nouveau coffret de Noël intitulé Silver And Gold. Au programme : 4 disques et 58 chansons de Nowel, dont ce Mr. Frosty Man et son clip que ne renierait probablement pas Tim Burton. Voilà qui illustre une fois encore la relation ambigue de l’Américain avec cette période des Fêtes de fin d’année… Un délice trash à ne surtout pas montrer à vos chères têtes blondes.

Sufjan Stevens – Mr. Frosty Man (vidéo)

Gaz Coombes Presents… White Noise

Depuis la fin de Supergrass en 2010, les fans guettent toute nouvelle apparition des membres du trio, et tout particulièrement de son ancien frontman, Gaz Coombes. Je dois avouer que pour ma part, j’étais un peu passé à côté de son premier album solo, Here Come The Bombs, sorti au premier semestre 2012. Je vais pouvoir rattraper mon retard en allant le découvrir le 19 novembre prochain au Café de la Danse. En attendant, voici la vidéo de son 3e single, White Noise. J’y retrouve quelques « intonations » de l’époque In It For The Money, ce qui n’est pas pour me déplaire…

Gaz Coombes Presents… White Noise (Video)

Benjamin Gibbard – Teardrop Windows

Après le président normal, la pop star normale. Pourtant, normal, Ben Gibbard ne l’est pas : leader des Death Cab for Cutie, co-fondateur du groupe culte The Postal Service, et ex-mari de Zooey Deschanel, on se dit que son quotidien ne doit pas avoir grand chose à voir avec celui du quidam moyen. C’est pourtant ce qu’il s’évertue à démontrer dans la vidéo de Teardrop Windows, tiré de son premier album solo, Former Lives, paru au mois d’octobre dernier…

Benjamin Gibbard – Teardrop Windows (vidéo)

Lushlife – Magnolia

Après s’être fait remarquer avec sa mixtape No More Golden Days l’an dernier, Raj Haldar aka Lushlife revient avec un premier album qui revendique des influences aussi variées que De La Soul, A Tribe Called Quest, The Smiths, The Pixies ou bien encore Phil Spector… Ce sont bien les 2 vénérables ancêtres du hip-hop qui semblent avoir été convoqués dans ce titre Magnolia plutôt que leurs équivalents indie. N’en reste pas moins que le titre est redoutablement efficace, le flow irréprochable et le clip plutôt bien foutu. A découvrir donc !

Lushlife – Magnolia (vidéo)

Tags :

VOS COMMENTAIRES
Les commentaires sont fermés pour ce billet