Lucius - Wildewoman

Je l’avais glissé dans la liste de mes albums préférés de 2013. Mais je dois reconnaître que je commence également l’année avec Lucius. L’autre jour, alors que justement Wildwoman envahissait mon cerveau, j’ai voulu lancer le disque. Et là, la misère, un de ces micro drames quotidiens, l’album avait disparu de mon lecteur. Et j’ai encore plus mesuré l’importance de cet album.

J’ai découvert le groupe un peu par hasard en consultant mes news à propos des CMJ, le festival où nous aimons traîner à New York pour découvrir, justement, de nouvelles têtes. Cette année, nous n’avons pas pu nous y rendre. Mais Lucius a été annoncé comme l’une des grandes découvertes de cette édition 2013. Du coup, j’ai pris le temps d’écouter et j’ai également été séduit.

Chez Lucius, tout le monde bosse ! Le groupe de Brooklyn se compose de 2 chanteuses, Jess Wolfe et Holly Laessig. Elles sont accompagnées de Dan Molad, Peter Lalish, Andrew Burri. En écoutant bien, on peut rapidement conclure qu’il y a dans la bande un vrai souci du détail et de l’écriture. Et si l’importance du détail résonne à nos oreilles, la présence du visuel fait tout autant parti du jeu du groupe. Alors que les garçons portent toujours une tenue identique entre eux, les filles s’amusent avec une esthétique de jumelles.

Mais il s’agit de fausses jumelles, tout comme leurs voix, qu’elles entremêlent un peu plus finement qu’un simple chant à l’unisson. Les mélodies sont souvent issues d’une base assez simple et commencent en monocorde. Mais en tendant l’oreille, on distingue au final des arrangements vocaux finement ciselés soutenues par les voix masculines. Et dans le même temps, ces messieurs recherchent dans la distribution simple des notes, l’efficacité de leurs accompagnements.

Et quand on commence à se prendre au jeu de Wildwoman, on en ressort imbibé d’une multitude de mélodies disséminées au milieu des nombreux singles potentiels. Difficile d’en faire ressortir vraiment un titre. Wildwoman, TempestTwo Of Us On The Run, Go Home, Turn It Around. Il y a nombre d’excellents morceaux qui restent gravés au fil des écoutes. La puissance des arrangements se révèlent dans le nombre impressionnant de sessions, d’enregistrements et autres vidéos qu’on trouve sur la toile. Quelque soit la version, les titres défilent et nous laissent l’empreinte des mélodies de Lucius.

—–

Un titre : Tempest
Le site : www.ilovelucius.com
Pour en écouter plus : rendez-vous sur le SoundCloud du groupe.

Le groupe sera en concert à la Flèche d’Or le 4 avril 2014 prochain avec Timber Timbre.

—–

Bonus

Des vidéos diverses et variées sont disponibles sur la toile, pour vous dire comme le groupe agite le milieu : NPR Tiny  Desk Concert ou encore The Wild Honey Pie Session pour les plus fameux ! Cette dernière offre comme à son habitude une grande qualité d’enregistrement.

 

Tags :

VOS COMMENTAIRES
Les commentaires sont fermés pour ce billet