Lost Lander

Si tu ne vas pas à Portland, Oregon, alors Portland, Oregon ira à toi. C’est plus ou moins ce qui s’est produit durant cette nouvelle session en appartement organisée par Oliver Reimer. Profitant du passage à Paris de la délicieuse Laura Gibson, Oliver a eu la bonne / très bonne / excellente idée d’inviter les prodigieux Lost Lander, eux-mêmes en pleine tournée européenne. Et cela tombait très bien car cette jolie brochette de musiciens accomplis se connaît parfaitement et a partagé la scène à de nombreuses reprises.

Lost Lander

Les Lost Lander sont l’archétype du groupe de rock indé d’aujourd’hui que l’on aime bien : ne se refusant rien, ils sont capables sur une seule chanson de commencer avec de l’électro dansante pour finir sur un rock presque folk à forte dominante Mumford & Sons (« Your Name Is A Fire »).

Oliver Peel Session #64 - 06/04/14

Choisissant une formule allégée pour cette session en appartement, le groupe ne perd cependant pas son sens du rythme et réussit sur un titre aussi exigeant que « Through Your Bones » à garder le groove qui fait leur force principale. Sur « Wonderful World », qui accompagnerait parfaitement un lever de soleil printanier, les musiciens font la part belle aux chœurs et l’on croit se retrouver avec les petits frères des Fleet Foxes.

Interprétant principalement des titres de leur album DRRT, les Lost Lander nous gratifieront en particulier de leur tube doux-amer « Afraid Of Summer », aux guitares presque japonisantes qu’on jurerait chipées aux « Love Cats » des Cure, posées sur une batterie martiale redoutable.

Oliver Peel Session #64 - 06/04/14

Et si la majeure partie du public découvre le groupe à l’occasion de cette session, chacun se trouve rapidement conquis par la musique du quatuor. Eux-mêmes avoueront d’ailleurs plus tard que ce concert « était peut-être le meilleur qu’ils aient jamais donné ».

Les Lost Lander concluront sur « Go Missing » et l’on ne peut s’empêcher de souhaiter les revoir très vite, car la bande de Matt Sheehy a encore de bien belles mélodies à nous dévoiler, comme ils nous l’ont confirmé dans la longue interview qu’ils nous accordaient le matin même de leur Oliver Peel Session.

Laura Gibson

Laura Gibson prend alors le relais pour régaler l’assemblée de sa douce voix. Toujours chaussée de ses santiags, Laura Gibson interprétera une dizaine de chansons comme elle sait le faire, dans ce registre country à la légèreté absolue. Invitant avec elle Sarah des Lost Lander à faire les harmonies vocales, elle n’a besoin d’aucun apprêt pour séduire une assistance subjuguée.

Oliver Peel Session #64 - 06/04/14

Seule avec sa guitare, elle emmène tout le monde au milieu des déserts de l’Utah, et raconte des histoires de rêves perdus. On sent que Laura Gibson a progressé encore depuis son dernier passage en première partie des bienaimés Calexico, ses mélodies vont à l’os, elle a retiré quelques éléments pour se concentrer sur l’essentiel. Et cela tombe bien, car elle annonce un prochain album à venir pour la fin de l’année. On a hâte d’y être.

Oliver Peel Session #64 - 06/04/14

——

Crédits photos : ©2014 Benoît Barnéoud
 
 

Tags :

VOS COMMENTAIRES
Les commentaires sont fermés pour ce billet