Gather round the Gooseclock

Mali Mali est le projet solo de Ben Tolich, artiste néozélandais originaire d’Auckland. Après un premier EP Brotherly paru en 2010, et un passage au clavier d’Avalanche City, groupe à succès de l’autre côté du globe, Tolich a sorti l’an dernier un premier LP intitulé Gather ’round the Gooseclock.

Influencé par des artistes aussi variés que Leonard Cohen, Bill Callahan, Sigur Ros, Radiohead, Sufjan Stevens ou The National, l’artiste nous donne à écouter une folk à la fois sobre et lumineuse… blablabla…

Vous êtes bien avancés, hein ? Mais bon, qu’y puis-je ?

Un nom de groupe à la con, un nom d’album à la con, un album sans le moindre single évident, une voix plutôt lambda, des références qui pourraient convenir à peu près à tous les groupes indie folk de ces 10 dernières années… Comment voulez-vous que je parle d’un groupe et d’un disque qui avait tout pour passer inaperçu et qui pourtant me hante depuis que je l’ai découvert !?!

C’est que ces mélodies, aussi simples soient-elles, sont loin d’être passepartout. Si vous avez la patience de réitérer les écoutes, des titres tels que Page qui ouvre l’album, ou Let Me Be On My Side, pourraient bien vous accompagner pendant de longs mois. Tolich allie dans ses compositions la coolitude des folkeux américains à une certaine modestie, une nonchalance de celui qui vit aux confins du monde. Et si les morceaux se distinguent surtout par leur sobriété donc, le Néozélandais sait habillement distiller les petits pointes de tension, juste ce qu’il faut pour maintenir l’attention de son auditeur tout au long de l’album (All the Shy Will Congregate).

Gather ’round the Gooseclock fait donc partie de ces albums qui ne seront dans aucun top de fin d’année, mais que l’on redécouvre régulièrement à l’occasion d’une lecture aléatoire en ce demandant : « Mais qu’est-ce que c’est ça ? C’est vachement bien ! Ah ben oui, c’est vrai, c’est Mali Mali… »

—–

Un titre : Let Me Be On My Side
La page facebook : www.facebook.com/malimalisongs
Pour en écouter l’album : rendez-vous sur le Bandcamp du groupe.

—–

 

Tags :

VOS COMMENTAIRES
Les commentaires sont fermés pour ce billet