Kishi Bashi - Lighght Il faut être amoureux pour apprécier la musique de Kishi Bashi, ou au moins, être près de l’être. Si cela était déjà vrai de son premier album solo, 151a, sorti en 2012, avec des titres phares comme Manchester ou I Am The Antechrist To You, cela se confirme dans  ce second album, Lighght, sorti il y à peine un mois et s’inscrivant dans la parfaite continuité du précédent.

Prenant les traits, sur la pochette,  d’un cavalier chevauchant une monture blanche sous la pleine lune, entouré de créatures fantastiques, Kishi Bashi s’adresse aux cœurs légers, à ceux qui ont l’innocence de vouloir y croire encore.

Multi-instrumentiste particulièrement doué, violoniste sur les tournées de Of Montreal et de Regina Spektor, ses compositions ont souvent été rapprochées de celles d’Animal Collective. Elles en ont en effet le psychédélisme tout en étant nettement plus accessibles et lyriques. Il mêle multiples influences, des plus classiques et symphoniques, venues de sa formation classique et jazz, aux plus pop voir électro. Paroliers également, ses textes sont particulièrement poétiques, presque désuets.

Après un impromptu au violon, l’album s’ouvre sur Philosophize in it ! Chemicalize with it ! déjà bien connu de ceux qui ont eu la chance de voir ce magicien en live (à l’instar d’à l’écoute le 13 mai 2013) « And if you fly into the sky And if your body is a penny and dime Ready to throw it in the fountain of my many monies… » chanté sur une mélodie légère au rythme qui s’emballe et s’envole, le ton est donné.

Si The Ballad of Mr. Steak, aux claviers et à la mélodie très 80´s, jure avec le romantisme qui caractérise l’ensemble de l’album, ce morceau a le mérite de décourager ceux qui seraient tentés de le prendre trop au sérieux.

Dès Carry on Phenomenon, le rêve reprend son cours et l’on poursuit l’album en ayant l’impression de traverser des steppes au galop avec en tête, une seule idée, rejoindre l’être aimé. Sur la route, quelques pauses permettront de reprendre des forces (impromptu n•1Once Upon à Lucid Dream ), sans perdre de vue les raisons de son départ (avec Q&A aux accents folk). L’arrivée avec In Fantasia, morceau sombre et mélancolique et dont le passage chanté en japonais est de toute beauté, sera aussi douce qu’imprévue, à l’image du songe lucide dans lequel cet album nous a transporté, optimiste mais jamais naïf.

Après une tournée à travers les Etats-Unis en ce moment même, Kishi Bashi entamera une tournée en Europe et passera par Paris le 23 octobre, au Point Ephémère.

—–

Un titre : Philosophize in it ! Chemicalize with it !
Le site : www.kishibashi.com
Pour écouter l’album : rendez-vous sur Bandcamp par exemple.

Bonus

Jolie session acoustique enregistrée par Kishi en avril dernier pour la promotion de son nouvel album. Via Beware.

Tags :

VOS COMMENTAIRES
Les commentaires sont fermés pour ce billet