Bear-in-Heaven-1

Enfin ! Cela faisait un moment qu’on les attendait à Paris, les p’tits gars de Bear in Heaven, groupe électro-rock-psyché new-yorkais. Mais depuis la sortie de leur 4e album Time Is Over One Day Old en août dernier, les choses ont commencé à se préciser. Ils ont finalement choisi l’Espace B et un samedi soir d’octobre pour présenter leur œuvre aux écoutilles parisiennes.

Bonne pioche. La taille réduite de la salle et de la scène était parfaite pour exprimer la convivialité naturelle qu’ils dégagent. Le public était venu nombreux et s’est manifestement bien amusé, répondant du tac-au-tac aux propos de Jon Philpot, leader et chanteur.

Bear-in-Heaven-2

Commençant par Autumn, le tube de circonstance issu du dernier album, largement privilégié lors de ce set, le groupe a aussi repris les morceaux phares de leurs anciens albums comme You Do You de Beast Rest For Mouth (2010) ou Cool Light issu d’I Love you, it’s cool (2012). Sur scène donc, à part Jon au chant, au contrôleur et parfois à la basse, étaient présents aussi Adam Wills à la basse et à la guitare et Joe Stickney, vraiment excellent à la batterie.

Pourtant, ce dernier n’avait pas l’air en forme. Dès qu’il ne jouait pas, il semblait s’endormir et luttait ensuite pour reprendre du poil de la bête. Une grosse crève que lui aurait refilé Sadek Bazaraa habituellement au clavier et à la basse ? Celui-ci manquait en tout cas à l’appel.

Bear-in-Heaven-3

Néanmoins, le trio a délivré un set très énergique marquant la fin de ses morceaux par des cuts francs et rebondissant aussitôt. La soirée s’est terminée au bar, bière à la main, puisque personne n’avait pensé à leur amener les petits vins naturels français dont ils raffolent. Erreur à laquelle nous tacherons de remédier la prochaine fois, promis !

Bear-in-Heaven-4

—–

Crédit photos : ©2014 Cécile Debise. Toutes les photos de la soirée sont disponibles ici
 

Tags :

VOS COMMENTAIRES
Les commentaires sont fermés pour ce billet