Yules @ Café de la Danse – 01/10/14 

Publié par le 19 octobre 2014

yules-cafe-de-la-danse-3

On attendait beaucoup de ce concert de Yules au Café de la Danse. D’abord parce que le duo franc-comtois nous régale depuis plusieurs années avec leurs compositions lumineuses. Aussi parce qu’on avait adoré leur reprise de Morrissey sur notre tribute Vauxhall And Us. Mais surtout parce que s’attaquer à l’album entier I’m Your Man de Leonard Cohen, l’année de ses 80 ans est un sacré morceau de bravoure.

Soyons clairs : pour évoquer son ressenti en concert, la rédaction d’à l’écoute a souvent tendance à raconter sa vie. Eh bien, il est question ici du début de celle de Maxence.

yules-cafe-de-la-danse-1

Maxence, n’avait jamais entendu I’m Your Man par Leonard Cohen paru en 1988. Pourtant il connaissait déjà depuis 9 mois tous les titres de Songs of Leonard Cohen qu’il avait découverts bien installé au chaud. Ce soir au Café de la Danse, Maxence put enfin coller son oreille pour découvrir tous les titres de l’album que Yules exécuta avec humilité. Et quelle joie de plonger avec un regard totalement pur dans les entrailles de ce chef d’œuvre malheureusement boudé tant les somptueuses mélodies originelles avaient été ensevelies sous les nappes de synthés et les chœurs omniprésents !

Yules @ Café de la Danse

Le folk mené par Bertrand et Guillaume Charret accompagné d’un quatuor à cordes réussit même à le bercer. Bien qu’il ne pût lui même exprimer son impression concernant le travail réalisé par le duo pour transformer I’m Your Man en I’m Your Man… Naked, Maxence ne pouvait qu’adhérer à cette mise à nu des morceaux dévoilant ainsi toute leur intimité et leur portée. Son cœur s’accéléra même, dépassant les 157 battements par minute à l’écoute de Everybody Knows.

yules-cafe-de-la-danse-4

Le concert achevé puis clôturé par un rappel composé d’un titre original de Yules et d’une autre reprise de Cohen (The Partisan), Maxence pensait se rendormir heureux et rêver. Mais le public ne cessait de redemander Take This Waltz. Maxence n’eut pas le choix : il fut entraîné dans une valse inattendue. Et l’émotion devint trop forte pour ce newbie qui finit quelques heures plus tard par ouvrir les yeux pour la première fois à la maternité.

Yules @ Café de la Danse

« He’s our man, naked ! » nous nous écriâmes, émus en voyant Maxence pour la première fois. À l’image de Yules devant leur album sorti aujourd’hui, jugeant du beau travail accompli.

——

Crédit photos : ©2014 B. Barnéoud. Toutes les photos de la soirée sont disponibles ici.
 

Tags :

VOS COMMENTAIRES
Les commentaires sont fermés pour ce billet