St Tropez – St Tropez 

Publié par le 26 octobre 2014

St. Tropez - St. Tropez

Depuis le 16 octobre dernier, St. Tropez n’est plus seulement un lieu de retraite pour anciennes gloires du cinéma français, c’est également le nom d’un premier album et de son groupe éponyme (ou plutôt l’inverse, c’est vous qui voyez…)

Originaires d’Oakland en Californie, les cinq de St Tropez se sont donc choisi un patronyme à faire fuir l’auditeur français que je suis, n’étaient-ce une poignée de singles découverts il y a quelques mois et qui auguraient déjà le meilleur (à commencer par Maybe Nothing que vous avez pu écouter sur notre playlist en juillet dernier) .

Et le meilleur, nous l’avons sur les dix titres de ce premier effort.

Si sur sa page Facebook le groupe clame son amour pour la folk des 60’s, le bon vieux dub à papa et l’Afrobeat, je soupçonne le quintet d’avoir aussi pas mal écouté Animal Collective et Radiohead, période Kid A / Amnesiac.

Les mauvaises langues en déduiront que l’on est en présence d’un album pour « intellos ». Pas faux. Mais est-ce vraiment là un défaut ? Lorsque la maîtrise musicale et la production suivent, sans pour autant nuire à « l’écoutabilité » d’ensemble de l’album (notion à développer : avis au amateurs), personnellement je suis preneur !

Le plus surprenant dans l’histoire, c’est que je n’ai jamais trop accroché aux albums des Animaux Collectifs, ni à l’orientation musicale prise par la bande à Thom Yorke cette dernière décennie. Il n’en reste pas moins que lorsque complexité rime avec musicalité, la mayonnaise de l’aïoli prend et cela nous vaut l’une des meilleures productions de ce début d’automne.

A découvrir en dégustant une bonne part de tarte tropézienne bien sûr !

—–

Un titre : difficile à dire, tant l’album est homogène, mais disons Mombassa Shake.
Le site : www.sttropezoakland.com
Pour écouter l’album : via Spotify par exemple.

Bonus

Retrouvez le clip de Let Go, dernier single du groupe qui vous permettra de découvrir les visages de ses musiciens.

Tags :

VOS COMMENTAIRES
Les commentaires sont fermés pour ce billet