Greylag – Greylag 

Publié par le 18 novembre 2014

Greylag - Greylag

Après avoir tenu le haut du pavé indie durant les 00’s, le revival folk / Americana porté par les Fleet Foxes, Midlake et autres Band of Horses a fait long feu, remplacé par d’autres vagues de nostalgie allant du psyché 70’s à l’électro-pop 80’s, en passant par le shoegaze 90’s…

De quoi rendre ce premier album de Greylag presque incongru, si ce n’est franchement daté. Un comble lorsqu’on constate l’absence de renouvellement de l’indie rock ces 20 dernières années.

Mais voilà, il faut bien admettre que tout daté qu’il soit, ce premier LP éponyme est sacrément bien gaulé. Le trio de Portland maîtrise à merveille son sujet

: la voix légèrement nasillarde d’Andrew Stonestreet, la guitare saturée juste ce qu’il faut de Daniel Dixon et la batterie à la limite de la percussion tribale de Brady Swan, tout concourt à transporter l’auditeur au coeur d’un décor grandiose de western dont on ne sait trop s’il a jamais vraiment existé mais que l’on ne peut s’empêcher d’admirer.

Alors que l’on pensait que tout avait été dit sur le sujet, Greylag développe son propre argumentaire musical pour nous donner envie de replonger dans un genre qui s’abreuve aux grands espaces. Peu importe qu’aux premières écoutes il soit difficile de chasser ces références envahissantes que sont les Fleet Foxes (Arms Unknown) ou même Led Zeppelin (Another)… ne restent en persévérant qu’une poignée de mélodies qui transportent (Mama, Burn On).

Et lorsque le propos se fait un peu plus rock, un peu plus gras et sombre (Yours to Shake ou Kicking), on se dit que l’on aurait tord de se priver, que cet album fait un bien fou, qu’il donne envie de s’envoyer un calumet bien chargé et de partir très loin (Black Sky)…

Vous l’aurez compris : rien d’original chez Greylag, rien que des chansons qui, comme un mustang sauvage, ne s’apprivoisent pas facilement mais finissent pas devenir vos meilleurs amis. Et si vous n’aimez pas l’équitation, tant pis pour vous…

—–

Greylag est en concert ce vendredi 21 novembre au Pop-Up du Label : on ne saurait trop vous recommander d’y pointer le bout d’une oreille si vous êtes sur Paris.

—–

Un titre : Yours to Shake
Le site : www.greylagmusic.com
Pour écouter l’album : via deezer par exemple.

Bonus

Retrouvez Greylag pour une version live d’Another avec une intro qui renforce encore la parenté avec Led Zeppelin. Que du bonheur !

 

Tags :

VOS COMMENTAIRES
Les commentaires sont fermés pour ce billet