je-suis-tunisie

J’avais décidé en début d’année de dédier régulièrement quelques articles aux musiques venues d’ailleurs. Les attentats parisiens de janvier, comme ceux de Copenhague ou de Tunis, ont changé l’envie en impérieuse nécessité. Combattre l’ignorance et la barbarie par l’ouverture au monde…

Mais il n’est pas si simple de sourcer de nouvelles musiques lorsque les références et les lieux de prospection manquent. Je suis débutant en la matière, je l’avoue. Voici cependant une première sélection… elle voit se télescoper et se répondre de la pop japonaise, du blues amérindien, du hip-hop portoricain ou de la folk sud-africaine. De quoi commencer à explorer d’autres horizons, sans pour autant oublier les fondamentaux :

Si ça fout les poiles, c’est qu’c’est bon !

Songhoy Blues – Irganda

Ils ont fui le Nord Mali pour préserver leur droit à jouer de leur musique : le Songhoy Blues ! Révélés par Africa Express, produit par Nick Zinner (guitariste des Yeah Yeah Yeah), le quatuor originaire de Tombouctou et de Gao est la révélation blues rock africaine dont tout le monde parle en Europe en ce début d’année.

Jazz Bandana – Principiante

Jazz Bandana se décrit lui-même comme un « rappeur extraterrestre ». Originaire de Puerto Rico, son flow rappelle furieusement le meilleur d’Orishas, groupe franco-cubain de hip-hop qui a marqué les 90’s avec leur relecture des standards cubain.

Nneka feat. Ms. Dynamite – Sleep

Nneka porte haut les couleurs de la soul nigériane, à une époque où la musique n’a pas bonne presse dans son pays d’origine. Désormais installée à Hambourg, elle poursuit sa carrière sans pour autant oublier ses racines. Sur ce morceau Sleep, on a par ailleurs le bonheur d’entendre la voix inimitable de Ms. Dynamite. Un bonheur !

Calexico – Cumbia de Donde

On ne les présente plus : les Calexico reviennent avec un neuvième album qui sonne comme un retour aux racines de leur rock hispano. La preuve avec ce Cumbia de Donde où l’on peut entendre la voix d’Amparo Sanchez.

Seu Jorge – Motoboy

Lui non plus on ne le présente pas. Symbole d’une musique brésilienne moderne qui s’exporte, il a illuminé la BO de The Life Aquatic avec ses reprises de David Bowie. Seu Jorge est de retour et c’est une merveilleuse nouvelle !

Sacri Cuori – Delone

Sacri Cuori redonne tourne sa modernité aux BO italiennes des 60’s, façon Enio Morricone. Forcément cinématographique, sincère et réjouissante, la musique d’Antonio Gramentieri et sa bande est un rayon de lumière sous lequel on se plait à se prélasser.

Bongeziwe Mabandla – Gunuza

L’afro folk existe, elle a le visage de ce jeune Sud-Africain originaire d’un petit village du Cap-Oriental. Sa musique n’est pas sans rappeler celle d’un fameux zoulou blanc, aka Johnny Clegg.

Pura Fe – My people My Land

Auteure, compositrice, poète, militante, Pura Fé crée un blues teinté de musique traditionnelle amérindienne. Une voix et des paroles qui parlent au coeur et à l’âme.

Cuushe – Tie

Cuushe, comme son nom et sa musique ne l’indiquent pas nécessairement, est une artiste tokyoïte qui propose une pop vespérale du plus bel effet. A découvrir d’urgence !

Ibeyi – « Mama Says » – Live Deezer Session

Impossible d’ignorer désormais les deux jumelles de Ibeyi. Lisa-Kaindé et Naomi Diaz forment un duo franco-cubain qui met à l’honneur le yoruba, langue africaine importée par les esclaves à Cuba. Envoutant.

Tags :

VOS COMMENTAIRES
Les commentaires sont fermés pour ce billet