King Charles @ Divan du Monde

Depuis bientôt dix ans, les quatre membres de Mumford and Sons font dans le rock aérien avec succès et ils ont acquis un public fidèle qui n’hésite pas à suivre leurs protégés. Le dernier en date s’appelle King Charles et c’est lui que nous sommes allés voir au Divan du Monde mercredi dernier.

Ce jeune anglais est donc produit par Mumford & Sons, et découvert en 2012 avec la sortie de son premier album, Loveblood. C’était un disque plus que prometteur, enjoué et un peu farfelu, en accord avec le personnage. King Charles revient cette année avec Gamble For A Rose, un album beaucoup plus minimaliste et tourné vers le folk. Là où on trouvait des chansons barock et des chœurs très présents, aujourd’hui le ton est souvent plus langoureux, plus intime.

King Charles arrive sous les acclamations et applaudissements d’un public de tous les horizons, déjà conquis. Une guitare électro-acoustique dans les bras, une électrique posée à ses pieds, attendant sagement son tour, King Charles entame son set avec Loose Change For The Boatman. Un début en douceur donc pour continuer avec Animal Desires.

King Charles @ Divan du Monde

Le public est immobile, subjugué par le charisme du chanteur et les paroles de ses chansons et ça se comprend : des pauses soignées sur la pointes des pieds au chant exécuté passionnément, King Charles véhicule quelque chose. Il est guidé par des cascades d’arpèges et sa voix suave. Sa musique peut aussi bien être considérée comme une musique d’extérieur ; à écouter en flânant dans l’herbe ou en voiture sur la route du voyage. Mais également comme une musique d’intérieur : l’artiste nous confie ses ressentis qui font écho à nos propres vies.

Du folk au rock en passant par un peu de surf musique, King Charles est un touche à tout qui tient à son public, sa « wonderful audience » parisienne, et qui n’hésite pas à le mettre à contribution pour réaliser une vidéo officielle. Lorsqu’à la fin du concert, le public exige un rappel, il revient le sourire aux lèvres pour performer… Trois chansons supplémentaires ! Dès les premières notes de Gamble For A Rose, chanson éponyme de l’album, la salle de concert s’enveloppe dans un doux violet et tout le monde est sous le charme.

King Charles @ Divan du Monde

Nous sortons de la salle envoûtés mais nous n’oublions cependant pas la découverte de Norma en première partie. Toulousaine et adepte de blues américain, celle-ci enchaîne ses chansons avec énergie et reprend Elvis sans problèmes. Seulement accompagnée de sa guitare, son béret et ses tatouages, elle nous en met plein la vue et nous a parfaitement mis en condition pour l’entrée en scène de King Charles.

—–

Crédit photos : ©2016 Elise & Grégoire

 

Tags :

VOS COMMENTAIRES
Les commentaires sont fermés pour ce billet