Band Of Horses - Why Are You Ok?

Le cas de Band Of Horses est intéressant. Après une signature chez Sub Pop qui marquait leur sortie du ventre mou de l’indie rock, le groupe a été remarqué pour un titre, The Funeral (aucun lien avec Arcade Fire, ils sont fils uniques), qui a fait les beaux jours de séries ados. Mais – honte à nous, probablement – nous étions alors trop absorbés par les fulgurances de My Morning Jacket et Fleet Foxes et avions laissé Ben Bridwell et son cheptel s’ébrouer de leur côté. Et un beau jour, Band Of Horses s’est installé au firmament de l’alt-country grâce à Infinite Arms, un album splendide de bout en bout, le genre d’album qu’on n’entend que tous les cinq ans ou presque.

Hélas, le quintette avait déçu avec les riffs de guitares maousses et pesants comme des péages d’autoroute de Mirage Rock. Fin du miracle ? Néanmoins leur passage il y a trois ans en unplugged au festival Days Off avait été un modèle de légèreté, preuve que les compositions de Ben Bridwell et de ses comparses n’étaient pas fautives. On attendait sans conviction de bonnes nouvelles du quintette de Caroline du Sud, et Why Are You Ok? confirme à point nommé tout le bien que l’on pensait d’eux.

Est-ce parce que Ben Bridwell, songwriter à la voix gracile, a pris le temps de travailler les compositions au calme chez lui avant de les soumettre aux autres membres ? Est-ce parce que l’on sent sur cet album une cohésion du début à la fin, un esprit de groupe digne des meilleurs orchestres ? Toujours est-il que Band Of Horses a retrouvé sa magie et nous fait gentiment décoller vers la Lune grâce à Dull Times The Moon, un soft-rock de toute beauté aux accents floydiens : batterie doucement cognée aux maillets, guitare acoustique grattée tendrement, chœurs aux harmonies en friction. Et, prenant tout le monde à revers, le titre s’emballe à la fin avec un martèlement aux toms, des guitares électriques déchaînées et la voix de Ben Bridwell propulsée dans les airs. Cette chanson pourrait combler le trou de la Sécu. Elle suinte la culture rock par tous ses pores, et chaque phrase mélodique est un trésor, au point qu’on a envie de l’écouter en boucle de peur de louper le moindre rouage dans cette mécanique exceptionnelle.

On a à peine digéré ces 6 minutes que la bande à Bridwell lâche les chevaux sur Solemn Oath, uppercut à trois accords avec un gros travail de Barrett à la grosse caisse et un joli démanché de Ramsey à la guitare. L’instant d’après, Hag vient vous cueillir comme les volants d’une boule de pissenlit pour un doux vol plané au-dessus du Laurel Canyon.

C’est cette grâce qui nous avait fait aimer les Band Of Horses d’Infinite Arms et irrigue tout l’album, de Lying Under Oak à Whatever, Wherever où Ben Bridwell adoucit son chant jusqu’à évoquer les envolées magiques des Crosby Stills Nash. Même sur Country Teen, de facture country classique, ou sur des titres plus pétaradants comme Throw My Mess, on retrouve ce charme irrésistible des guitares aériennes et des rythmiques sobres. Le groupe est même carrément prêt à laisser filer un peu de bande pour les quelques secondes apparemment anodines et pourtant magnifiques de douceur et d’humour de Hold On Gimme A Sec.

On sent que le travail avec Jason Lytle a payé pour accoucher d’un album aussi lumineux. Les Band Of Horses seront-ils enfin reconnus cette année pour le grand talent qu’ils renferment ? S’ils continuent sur la voie qu’ils semblent avoir prise, ils pourraient se retrouver à côtoyer leurs immenses aînés America ou Lambchop. Why Are You Ok? Cet album incarne la réponse parfaite, il suffit de l’écouter pour se sentir bien.

Un titre : Solemn Oath
Le site : www.bandofhorses.com
Pour écouter l’album : sur deezer par exemple

 

Tags :

VOS COMMENTAIRES
Les commentaires sont fermés pour ce billet