Tous les articles de ‘Magic

Interpol – El Pintor 

Publié par le 6 septembre 2014

Interpol - El PintorAujourd’hui, pas de grande nouveauté, pas la pépite du jour, j’ai seulement envie de vous raconter mes retrouvailles avec Interpol. Avant de commencer, j’ai vérifié ce que nous avons déjà écrit ici. Pas grand chose, en fait. Ni BeB ni moi n’avons jamais vraiment parlé de ces new-yorkais que nous suivons depuis leur 1er opus, Turn On The Bright Lights, sorti en 2002. Certes, à cette époque, à l’écoute n’existait pas encore. Mais depuis, le groupe a quand même sorti 3 autres albums : Antics  (2004), Our Love To Admire (2007) et Interpol (2010). Et les 2 premiers nous avaient quand même laissé une très forte impression. Aujourd’hui, avec El Pintor, j’ai l’impression de retourner en arrière et de retrouver la puissance du groupe qu’ils avaient un peu perdu mais qui nous avait tellement plu.

Lire la suite de l’article »

The National @ Les Nuits de Fourvière

En ce lundi 28 juillet, il a plu toute la journée. Ca fait quelques jours que nous nous attardons sur les points météo pour savoir si la soirée sera maintenue ou pas. Sans aucune nouvelle, nous nous mettons donc en route sous une pluie battante pour cette soirée spéciale. En effet, cela fait maintenant quelques années que la rédaction originelle d’à l’écoute se retrouve pour une soirée à Fourvière, souvent en fin du mois de juillet, va savoir pourquoi. Bref, nous sommes content de nous retrouver pour notre dernier concert de la saison dans le magique théâtre antique.

Lire la suite de l’article »

Divine Comedy @ Nuits de Fourvière

La dernière fois que j’avais pu entendre le grand Neil Hannon, c’était quasiment au même endroit, juste à coté, à l’Odéon, en 2012.  Je vous avez tout raconté , et c’était extraordinaire. Pour cette nouvelle représentation, le show aura lieu dans le grand théâtre de Fourvière.

Lire la suite de l’article »

Timber Timbre - Hot Dreams

Dès les premières notes, l’ambiance est jetée, Beat The Drum Slowly, l’entame de ce 5e album, c’est comme une impression de quasi bien être et assurément l’envie de se poser au milieu du désert pour prendre son temps et apprécier la suite.

On se retrouve immédiatement projeté dans l’univers de Timber Timbre qu’on avait déjà pu apprécier, il y a quasiment 3 ans, lorsqu’on avait élu son précédent album éponyme meilleur groupe du monde !

Après la « balade » folk, enchaînement sans transition avec l’intime et personnel Hot Dreams. Moins sombre, le morceau est presque chaleureux avec sa soul envoutante.

Lire la suite de l’article »

Lucius - Wildewoman

Je l’avais glissé dans la liste de mes albums préférés de 2013. Mais je dois reconnaître que je commence également l’année avec Lucius. L’autre jour, alors que justement Wildwoman envahissait mon cerveau, j’ai voulu lancer le disque. Et là, la misère, un de ces micro drames quotidiens, l’album avait disparu de mon lecteur. Et j’ai encore plus mesuré l’importance de cet album.

J’ai découvert le groupe un peu par hasard en consultant mes news à propos des CMJ, le festival où nous aimons traîner à New York pour découvrir, justement, de nouvelles têtes. Cette année, nous n’avons pas pu nous y rendre. Mais Lucius a été annoncé comme l’une des grandes découvertes de cette édition 2013. Du coup, j’ai pris le temps d’écouter et j’ai également été séduit.

Lire la suite de l’article »

PHOX – Confetti 

Publié par le 5 janvier 2014

PHOX - ConfettiDécouvert en cette toute fin d’année, même si notre grand programmeur des playlists l’avait déjà glissé en juin 2013 dans My playlist is better than yours #56, je suis retombé par hasard sur PHOX dans un top « session » dont j’ai perdu la trace. Et là, je dois dire que le flash a été immédiat avec le titre Evil filmé au Festival Fever Session présenté par Paste.

Le titre n’a pas encore de version studio. Mais en revenant au 1er EP autoproduit du groupe, Confetti, comment ne pas craquer sur les titres extrêmement beaux parsemés de quelques notes de saxophone (instrument que je n’apprécie guère que chez Morphine ou dans La Boite de Jazz de Jonasz, ça dépend de l’humeur !) qui viennent s’insérer au milieu d’un titre ou le petit solo de kazoo, comme ça l’air de rien, entre guitare, banjo, basse, percussions et clavier sur Evil ?

Lire la suite de l’article »