EN VRAC :: de tout et de rien

Daymé Arocena – Madres

Cubaine, noire, jeune et artiste femme : Daymé Arocena est bien loin de l’image que l’on se fait des vieux musiciens cubains, panamas rivés sur la tête et cigares au bec. Descendante des esclaves venus de force du Bénin et du Nigéria, influencée par la soul américaine et les rythmes latinos, Daymé chante avec une liberté inédite pour une artiste née dans la banlieue de La Havane, alternant avec aisance espagnol, anglais et yoruba (langue importée par ses ancêtres). A la fois réjouissant et sublime.

Suivre Daymé Arocenawww.facebook.com/dayme.arocena

Lire la suite de l’article »

Moh Kouyaté – La Guinée

Installée à Paris où il a rencontré sa future femme, Moh Kouyaté est avant tout guinéen, amoureux de ce pays qu’il chante avec tant de talent. Mais Moh est également un bluesman dans l’âme, de ceux qui font corps avec leur guitare et leurs émotions, comme le prouve ce titre qui n’est pas sans rappeler le Chan Chan de Compay Segundo, un autre merveilleux compteur comme lui…

Lire la suite de l’article »

movement

Ahhhh, l’été, les vacances, la plage, les festivals, les cahiers spécial sexe des magazines féminins et le numéro tout aussi spécial cul des Inrocks ! Eh bien cette année encore, votre blog préféré suit le mouvement et ne change pas ses (bonnes) habitudes en vous proposant à nouveau un En Vrac uber hot. Au programme : de la fesse, du sein, du pubis ! Le tout dans des positions lascives à en rendre jaloux les adeptes du tantrisme !

Lire la suite de l’article »

Il était temps de donner une suite à notre précédent En vrac dédié aux musiques du monde. Pour fêter le centième billet de notre rubrique « fourre-tout », des musiques venues une fois encore des quatre coins du monde : Europe de l’Est, Brésil, Afrique de l’Ouest ou encore Magreb… De l’intensité, du talent et surtout, surtout de l’émotion. Car quelque soit son origine, la musique s’écoute avant tout avec le coeur !

Lire la suite de l’article »

je-suis-tunisie

J’avais décidé en début d’année de dédier régulièrement quelques articles aux musiques venues d’ailleurs. Les attentats parisiens de janvier, comme ceux de Copenhague ou de Tunis, ont changé l’envie en impérieuse nécessité. Combattre l’ignorance et la barbarie par l’ouverture au monde…

Lire la suite de l’article »

Je suis Charlie

Sur mon premier article de l’année (daté du 6 janvier 2015), je revendiquais le droit à l’exploration de « nouveaux territoires » musicaux. Ces belles velléités se sont abimées le lendemain au moment de l’attaque de Charlie Hebdo. Passée la sidération initiale, la trouille, la révolte et le dégoût… je me suis retrouvée vide, sec, incapable d’écouter quoique ce soit et encore moins d’écrire. Je sais que je ne suis pas le seul. J’ai vu apparaître le même genre de questionnement chez quelques unes des personnes que je suis sur facebook : « Et maintenant, on écoute quoi ? », faisant écho au « Et maintenant on fait quoi ? » qui a suivi la formidable mobilisation du dimanche 11 janvier. Au regard des morts et de la nature des attaques, l’interrogation peut paraître futile. Je crois pourtant qu’elle ne l’est pas complètement…

Lire la suite de l’article »