Tous les articles taggés ‘CLAP YOUR HANDS FESTIVAL

On ne peut pas dire que c’est de la pop scandinave, façon Cardigans ou nos potos de Peter, Bjorn & John. Ce n’est pas vraiment du rock non plus, malgré les deux kits de batteries complets sur scène. Ce n’est pas du classique, malgré les merveilleuses parties de flûte et de violoncelle. Alors ? Alors c’est Ane Brun la divine, dont l’univers musical riche donne de doux frissons à chaque personne qui la découvre.

Affranchie des codes de la chanson classique, Ane Brun n’en fait qu’à sa tête d’un album à l’autre, laissant parler sa sensibilité. Quand on va la voir, on a l’impression de revenir aux grandes années du tour du chant dans les cabarets. Car lorsqu’elle entre, ce n’est pas un style bien carré qui nous fait face, mais quelqu’un qui immédiatement habite l’espace et vous prend par la main. Avec sa petite troupe (clavier, batteries au pluriel, percus, violoncelle, flûte), la Joni Mitchell du Grand Nord réchauffe les cœurs, parle de choses de la vie, envoûte.

Lire la suite de l’article »

Sans aucun jugement de valeur déplacé, on n’avait pas vu depuis longtemps deux parties aussi peu assorties. Ou plutôt aussi différentes dans leur approche. D’un côté le feu de Oh Ruin, un blues bien corsé qui vient des tripes. De l’autre, l’indolence de Jay Brannan, sûrement étoile à venir de la scène pop-folk mainstream. Et pourtant on retrouvait de part et d’autre une même sincérité dans le propos.

Quelque part entre Muddy Waters et les Black Keys, il y a Oh Ruin. Evidemment, le grand échalas a tout l’air du vagabond des temps modernes avec son pantalon trop court et ses cheveux filasses. Un peu comme Sébastien Tellier, mais sans les lunettes à 2 euros et le blouson de cuir rouge affreux. Mais heureusement il nous happe de suite avec ses mélodies qui sentent le tord-boyaux, le truc qui assèche encore plus la gorge et donne le feu dans la soif (à moins que ce ne soit l’inverse).

Lire la suite de l’article »

Au royaume des cœurs brisés et de la délicatesse, il était dit que le nounours Loney Dear occupait le trône sans trop de partage. La 12-cordes était son arme favorite, et la chansonnette folk de chambre son champ de bataille de prédilection. Et chaque fois qu’il remettait son titre en jeu, sa domination ne faisait que se confirmer. Il n’y avait qu’à entendre son joli filet de voix, et l’on tombait aussitôt sous le charme. Mais loin d’être un souverain pingre comme tant d’autres avant lui, le Suédois donnait plutôt dans la générosité, n’épargnant pas ses efforts sur scène et livrant des albums d’une grande sensibilité, dont les arrangements faisaient pleurer même les pierres.

Lire la suite de l’article »

On pourrait se demander ce qu’est un festival dans une salle parisienne. Une grosse poignée de concerts s’enchaînant en quelques jours… Pas grand chose à voir avec ce qui se déroule chaque été dans toute l’Europe. Et pourtant l’adn est bien le même : une unité de ton assuré par le programmateur de l’évènement, une volonté assumé de promouvoir de jeunes groupes en quête de notoriété et quelques beaux noms en tête d’affiche pour faire venir le public. Mais surtout, surtout, sur une soirée, exit cette notion assez désagréable de première et deuxième partie. Tout le monde se produit sur un pied d’égalité et chacun bénéficie d’un « temps de jeu » suffisant pour s’exprimer.

Lire la suite de l’article »

Nous débutons aujourd’hui notre série de reports du Clap Your Hands Festival #2. C’est Marianne qui a couvert pour nous la soirée d’ouverture du festival, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle aura été nettement plus sensible au charme sombre et quelque peu dépriment de Matt Elliott, qu’à la folk tout en légèreté de Mariee Sioux… Et j’aimerais remercier et saluer Rory qui a accepté de nous faire profiter de son merveilleux talent de photographe. Thx Rory, amazing pics!

Matt Elliott – « Sarkozy, il est fini »

Difficile de dire ce qui fait que l’on entre ou pas dans un concert. Parfois le groupe est bon mais l’humeur n’y est pas et l’on se retrouve à flotter entre deux eaux sans en profiter vraiment. Parfois l’inverse.

Lire la suite de l’article »

Comme vous le savez maintenant, à l’écoute s’associe cette année au CLAP YOUR HANDS FESTIVAL, qui aura lieu au Café de la Danse du 19 au 25 avril prochain. Avant de vous faire gagner dans les jours qui viennent des invitations pour chaque soirée de concert, je vous propose de découvrir en vidéo la très belle programmation que nous a concoctée le Café pour cette seconde édition.

Enjoy !

Lire la suite de l’article »