Tous les articles taggés ‘Low Roar

Low Roar @ Point FMR - 30/01/15

Il y a vingt ans, quand vous parliez de l’Islande, vos interlocuteurs vous regardaient d’un air vaguement inquiet et se demandaient s’il ne fallait pas prévoir un passage en chambre capitonnée. Björk commençait sa carrière post-Sugarcubes, les Gus Gus réchauffaient un peu l’atmosphère, mais dans l’ensemble la création artistique restait méconnue. Aujourd’hui la scène musicale de la petite île bout de tous côtés, au point que l’on s’arrache des places pour des artistes qui ne passent sur aucune radio mais heureusement ont fait le bonheur des têtes chercheuses de la blogosphère – dont vos serviteurs d’à l’écoute.

Lire la suite de l’article »

Cela fait quelques semaines déjà que Low Roar tient le devant de l’affiche sur à l’écoute. Il faut dire que l’on ne s’y attendait pas : débarqué sur nos platines en novembre, l’américain a bousculé toutes nos certitudes en cette fin 2011. On avait pratiquement bouclé nos tops respectifs, on s’attendait à un mois de décembre pépère… Et voilà que ce jeune artiste originaire de San Francisco, installé aujourd’hui en Islande, nous file une grosse baffe avec un premier album solo éponyme, à la croisée entre le meilleur de Sigur Ros et Radiohead. Après avoir écouté et réécouté l’album à en faire fondre nos disques durs, on a voulu en savoir plus… Qu’est-ce qui a poussé Ryan Karazija, aka Low Roar, a quitté San Francisco pour Reykjavik ? Comment et en combien de temps a-t-il composé ce petit chef d’oeuvre d’ambiant popesque ? Réponses…

Lire la suite de l’article »

On sait depuis les Sugarcubes et Björk que l’Islande regorge d’artistes brillants. On peut citer encore à titre d’exemples Sigur Rós, Budam ou bien encore les Of Monsters and Men (dont on vous reparlera bientôt). Et comme si cela ne suffisait pas, voilà que des musiciens étrangers de talent viennent s’installer dans cette île du bout du monde.

C’est le cas de Ryan Karazija qui a tout quitté, sa vie à San Francisco et son ancien groupe, pour débarquer à Reykjavik et donner vie à son projet solo : Low Roar. Cette entreprise périlleuse, comme l’explique lui-même Ryan, a abouti à l’enregistrement d’un premier LP également intitulé Low Roar.

Lire la suite de l’article »