Tous les articles taggés ‘Portishead

Ambiance

S’il ne fallait retenir qu’un jour de festival, ce serait bien sûr ce vendredi 15 août. C’est d’ailleurs ce que beaucoup ont fait et le Fort de Saint-Père affiche une fréquentation record : plus de 14 000 entrées, complet dès le matin. Evidemment, les bouchons pour accéder au site sont inévitables et on se dit que l’on aurait été plus vite à pied. La gadoue est toujours présente malgré les bottes de paille éparpillées mais le soleil est de la partie et réchauffe nos os encore rouillés par l’humidité ambiante.

Lire la suite de l’article »

Vous avez remarqué que c’est bientôt l’été ? Et avec lui, arrive tout son cortège de festivals. Le premier dont on a vraiment envie de vous parler, c’est celui des Nuits de Fourvière qui nous dévoile cette année encore une très belle programmation. Le festival est plutôt éclectique mélant danse, théâtre, cirque et musique. Et de ce coté, on est gâté cet été ! Pour nous ça commencera par 2 concerts dans une intimité relative puisqu’ils ont lieu à l’Odéon antique romain de Lugdunum. L’année dernière, j’avais été particulièrement touché par le duo d’Agnès Obel au piano accompagnée d’un violoncelle. Cette fois, c’est Neil Hannon, chanteur de The Divine Comedy qui s’y colle le 14 juin. S’en suivra le lundi 18 juin une performance assurément remarquable du grand Monsieur Dominique A qui a décidé de reprendre son dernier spectacle donné en ce début d’année au Théâtre de la Ville (Paris), une relecture de La Fossette en formation guitare, basse, claviers et accordéon, et l’intégralité de son nouvel album Vers les lueurs accompagné par dix musiciens (dont un quintette à vents).

Lire la suite de l’article »

Voici un titre inédit enregistré par Portishead pour Amnesty International qui fête le 10 décembre la Journée Mondiale des droits de l’homme. Dans la veine très électronique, voire expérimentale, de leur dernier album Third, les anglais nous livre un morceau tout en tension, à la rythmique mécanique que seul vient atténuer la voix toujours exquise de Beth Gibbons. Je ne suis pas sûr d’adhérer à la direction qu’a prise le groupe plus de 10 ans après le sublime Portishead, mais puisque c’est pour la bonne cause…

Portishead – Chase The Tear