Tous les articles taggés ‘Top

v&us

Si l’on en croit pas mal de nos confrères, l’année musicale indie qui se termine n’a pas été particulièrement faste. Pourtant, pour à l’écoute, 2014 aura été un cru exceptionnel car il nous aura permis de réaliser un album hommage qui mérite largement d’apparaître dans nos tops respectifs. Vauxhall And Us, a French tribute to Morrissey est la consécration d’un travail de défrichage entamé il y a de cela un peu plus de cinq ans, que l’on a été heureux de pouvoir vous offrir en mai dernier.

Mais 2014 nous a également offert de magnifiques albums qui auront squatté nos platines et que je vous laisse découvrir avec les traditionnels tops de la rédaction. Espérons que 2015 nous apporte au moins autant de bonheurs musicaux, studio et live aussi bien sûr !

Lire la suite de l’article »

On ne vous présente plus Jba : auteur/dessinateur du blog illustré Le journal dessiné de Jba, amateur (très) éclairé de musique, il fait des apparitions parcimonieuses mais très appréciées sur à l’écoute.

Cette fois, il nous fait l’honneur de son top album illustré 2013 ! Si l’on y retrouve quelques noms que l’on connaît déjà bien ici (Son Lux, San Fermin ou Julien Pras, ex-Calc), c’est aussi l’occasion de découvrir d’autres groupes dans des styles aussi variés que la folk rustique, l’indie-pop à la française ou le black-metal « positif et coloré »

Je vous laisse donc en compagnie de Jba, et n’oubliez pas d’aller faire un tour sur son blog ensuite 😉

Lire la suite de l’article »

Après avoir passé son tour en 2012, le post rassemblant les tops album de la rédaction d’à l’écoute revient en 2013. Et cette année, c’est non plus 3 mais 7 tops qui vous sont proposés, l’équipe s’étant agrandie pour notre plus grand bonheur. De quoi (re)découvrir quelques uns des noms qui ont marqué notre année !

Et si 2014 arrive à grand pas, nous n’en avons pas tout à fait fini avec 2013. Nous vous donnons en particulier rendez-vous dans quelques jours avec l’habituelle (et attendue !) playlist de nowel 😉

Lire la suite de l’article »

Pas mal de choses ont changé depuis mon post de l’an dernier intitulé Bilan 2010 : retour sur 1 an de photos de concert. J’ai tout d’abord acheté un tout nouveau zoom. Cela a eu 2 conséquences immédiates : la perte temporaire de tous mes repères (pour les connaisseurs, je shootais jusqu’alors avec une optique fixe, un 35mm, et je suis passé depuis à un 24-70mm) et l’impossibilité désormais de pouvoir entrer en douce mon appareil dans les salles. En même temps que je « professionnalise » petit à petit ma pratique, je suis obligé de professionnaliser ma relation aux tourneurs et autres maisons de disques qui m’accordent des pass photos. Corollaire direct : malgré le nombre toujours grandissant de concerts auxquels je peux assister, j’ai fait moins de photos en 2011 qu’en 2010. Et ceci est tout à fait symptomatique de la situation d’à l’écoute : une audience de plus en plus large qui nous amène de plus en plus de sollicitations mais qui reste trop faible pour nous permettre d’être reconnu par les grandes maisons de disques et autres boîtes de promo majeures.

Lire la suite de l’article »

Le Top de BeB

Bon ben cette année, c’est un peu le bordel, le top d’à l’écoute. D’abord, y’a plus d’ordre. Et puis y’a plus forcément 10 morceaux. Et puis on n’a pas forcément chroniqué tous les albums (et ça, c’est MAL). Mais y’a une bonne raison à cela (et Magic ci-dessous le dit mieux que moi) : 2011 nous a amené une multitude de bons, sinon de grands albums ! Impossible du coup de sélectionner / ordonner notre top comme lors des 2 précédentes éditions. Tant pis, de toute façon, les règles, elles sont faîtes pour être bousculées. Quelque chose me dit que cela ne va pas s’arranger en 2012… Ah, et j’allais presque oublier le principal, vous allez découvrir le top d’un petit nouveau : PO déjà auteur en 2011 de 2 belles chroniques sur les derniers Bon Iver et She & Him devient rédacteur à part entière d’à l’écoute ! Welcome to you mister !

Lire la suite de l’article »

Depuis un peu plus d’un an, j’ai endossé le rôle de photographe de concerts. Le principe ? Tenter de faire entrer un (toujours trop gros) reflex dans la salle, tenter ensuite de s’approcher le plus possible du premier rang et enfin prendre des photos dans des conditions qui se révèlent souvent compliquées.

Tout d’abord parce que par définition la photo de concert allie tout ce qu’un appareil déteste : peu de lumière, pas de support fixe et la plupart du temps beaucoup de mouvement du sujet. Mais surtout parce que le photographe a souvent mauvaise presse auprès des fans avec lesquels ils se disputent (parfois assez violemment) les abords de la scène. Et j’avoue que pour avoir moi-même supporté la proximité envahissante des zooms des pros et le bruit horripilant des déclencheurs, je comprends l’agacement de ceux qui ont payé leur place et attendu plusieurs minutes pour être aux premières loges et qui se sentent « agressés » par la présence intrusive des photographes. Lire la suite de l’article »